loader


Bernard de la Roche-Flavin (1552-1627)

Type : personne

Identifiant BVH : bvhbibfr_02321

bvhbibfr_02321

Résultats

La Croix du Maine

1 notice principale (nom en vedette) [ réduire ]

noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 476]
B. L. BERNARD DE LA ROCHE Tolosain, Conseiller du Roy au Parle-
ment de Paris, & maintenant premier President aux requestes du Pa-
lais à Tolose.

Ce seigneur de la Roche fut receu en l'estat de Conseiller à Paris,
apres avoir esté interrogé devant Messieurs de la Cour, en la plus ho-
norable assemblee, qui ait esté faite depuis long temps: & à laquelle re-
ception furent presens aucuns Princes de France & estrangers, & rem-
porta tel honneur pour avoir si bien & doctement satisfait aux points
qui luy furent proposez, qu'il s'est acquis un honneur, qui luy demeu-
rera à jamais, pour en avoir fait preuve, devant un si grand nombre
d'hommes de remarque: en quoy c'est un honneur bien grand pour mes-
sieurs de Tolose, de voir que ceux qui ont esté apris en leurs escholes,
font paroistre leur sçavoir en endroits tant signalez, comme est le par-
lement de Paris. Mais pour venir à parler des escrits dudit sieur de la
Roche, voicy ce que j'ay peu voir de ses inventions & traductions.

Conseils Politiques, qui est un recueil des plus infortunez & sini-
stres ou malheureux accidents, advenuz depuis quinze cent ans, en tous
les Empires, Royaumes, Principautez & Republiques du monde, jus-
ques à ce jourd'huy, avec les defaults ou causes evidentes d'iceux mal-
heurs: auquel livre il a encores adjousté l'advertissement ou conseil aus-
dits Princes & gouverneurs, de s'en garder à l'advenir: Ce livre n'est en-
cores imprimé.

Il a traduit de Latin en François, les doctes livres de la republique, &
de l'institution du Prince, de François Patrice de Siene en Italie, non en-
cores imprimez.

Il a traduit les oeuvres d'Alexandre Neapolitain autrement appellé
Alexander ab Alexandro, intitulez les jours Geniaux.

Il a recueilly six Centuries des plus belles sentences & similitudes ou
comparaisons, les plus remarquables qu'il a peu observer par tous les
bons autheurs qu'il a leuz.

Outre les oeuvres susdits, il a commencé à faire un epitome ou ab-
bregé de tous les conseils des docteurs en Droict canon & civil, les-
quels il a reduits par tiltres ou chapitres, suyvant l'ordre des Pandectes


[page 477]
de l'Empereur Justinian, lequel il espere de faire imprimer en bref, tant
en Latin qu'en François.

Il a fait une bien curieuse & tresdiligente recherche de la tresnoble
& tresillustre, & ancienne maison de monsieur le Duc d'Espernon, Mes-
sire Jean Loys de Nogaret Pair de France, &c. laquelle n'est encores im-
primee, je l'ay veüe escrite à la main, & la copie s'en voit avec les autres
preuves de genealogies des chevaliers du S. Esprit.

Il florist à Tolose cette annee 1584.

Je feray mention de ses oeuvres & compositions Latines en autre lieu.

Aucune notice secondaire (nom cité)