loader


Louis du Tronchay (1525-1569)

Type : personne

Identifiant BVH : bvhbibfr_02038

Référentiels

bvhbibfr_02038

Résultats

La Croix du Maine

1 notice principale (nom en vedette) [ réduire ]

noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 300]
B. L. LOVIS DU TRONCHAY, sieur de la Forterie, fils de Baptiste du Tron-
chay
, conseiller du Roy au Mans, & frere puisné de Georges du Tron-
chay
, sieur de Balladé (desquels nous avons parlé cy dessus) tous deux
nepveux de Gazal ou Gaspard du Tronchay, medecin à Renes &c.

Ledit Louis du Tronchay nasquit en la ville & cité du Mans l'an 1545.

Il estoit l'un des plus doctes & plus sçavants jeunes hommes de Fran-
ce, & des plus affectionnez aux lettres. Il n'entendoit parler d'aucun
homme docte, qu'il ne desirast d'entrer en sa cognoissance: Il n'en co-
gnoissoit point de curieux d'avoir des livres escrits à la main, qu'il ne
les frequentast, pour entrer en leur amitié, afin de les pouvoir voir, ou
en transcrire quelque chose: somme c'estoit le jeune homme de la plus
grande esperance qui fust de son temps: comme le pourroyent tesmoi-
gner avec moy, tous ceux qui l'ont cogneu, & j'ay for grand regret de
ne l'avoir onques peu hanter pour apprendre avec luy, mais il y a 14. ou
15. ans qu'il fut tué s'estant absenté de son pays pour la religion. Ce qui
luy avoit esté predit par Jaques Viard dit la Fontaine, Astrologue &
Mathematicien, demeurant à Gouiz pres Durestal en Anjou. Car il fut

[page 301]
tué par aucuns soldats, au village nommé Thou, distant de la ville de la
Charité (pres Sanserre en Nivernois) de quatre lieuës ou environ: le-
quel lieu fut depuis bruslé par ceux de la religion reformee, en indigna-
tion du meurtre commis à l'endroict de ce jeune homme, qui s'y estoit
transporté pour y voir quelques choses de remarque, comme il estoit
des plus curieux de son temps en toutes sortes de gentillesses.

Il estoit tres-docte en Grec, & escrivoit bien en Latin (comme nous
dirons autre-part: ) & quant à ses escrits François, encores qu'il n'y en
ait point en lumiere, si ay-je apris de George du Tronchay sieur de Bal-
ladé
son frere aisné, qu'il avoit escrit une tres-ample histoire des trou-
bles de France, pour le fait de la religion, laquelle il avoit escrite selon
la verité. Elle fut perdue & desrobee lors qu'il fut tué pres ladite ville
de là Charité, car il escrivoit ladite histoire selon les occurrences & les
choses qui se presentoyent pour en escrire.

Il a composé plusieurs poëmes François, lesquels ne sont encores
en lumiere.

Il mourut l'an 1569. au grand regret de tous ses amis, âgé de 24. ans.

2 notices secondaires (nom cité) [ développer ]