loader


Jean de Meung (124.?-1304?)

Type : personne

Identifiant BVH : bvhbibfr_00585

bvhbibfr_00585

Résultats

La Croix du Maine

1 notice principale (nom en vedette) [ réduire ]

noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 245]
B. L. JEAN DE MEVN OU MEHVN natif dudict lieu, sur la riviere de Loy-
re, surnommé Clopinel, qui est à dire Boiteux (selon aucuns) Docteur
en Theologie à Paris, de l'ordre des freres Prescheurs ou Jacobins, an-
cien Poëte François & Orateur, Philosophe & Mathematicien le plus
renommé de son temps.

Il a parachevé le Roman de la Rose, commencé en vers François par
Guillaume de Lauris ou Loris, duquel nous avons parlé cy dessus (lequel
nous avons par devers nous escrit à la main sur parchemin de lettre an-
tique, & selon le langage usité de son temps: ceux qui ont esté impri-
mez depuis 60. ou 80. ans, n'ont pas le langage pareil à mon exemplaire,
tesmoing ces vers qui s'ensuyvent.

Et puis viendra Jean Clopinel
Au coeur gentil, au coeur isnel,
Qui naistra dessus Loire à Meun, &c.

Les autres sont ainsi, en autres livres escrits à la main.

[page 246]
Et puis viendra Jehan Clopinel
Au cuer jolis, au cuer isuel,
Qui naistra sus Loire à Meung, &c.

Mais voicy comme il y a en celuy que j'ay par devers moy, escrit à
la main de lettre antique.

Puis vendra Johans Clopinel,
Au cuer jolif, au cors isnel,
Qui naistra sur Leire à Meun, &c.

Qui est la plus vraye & plus seure lecture, encores que Monsieur
le President Fauchet m'en aye monstré chez luy trois exemplaires di-
vers tous escrits à la main, lesquels contiennent les mesmes vers que
nous avons alleguez pour les seconds, & lesquels il a fait imprimer en
son livre des poetes François, imprimé à Paris, comme nous avons dit
cy devant.

Ledit Roman de la Rose a esté reduit en prose Françoise, par Iean
Moulinet
, & imprimé à Paris l'an 1521. comme nous avons dit cy devant
parlant dudict Moulinet.

Ce Roman de la Rose a esté imprimé par une infinité de fois pour
plusieurs occasions: car les uns se plaisent à la lecture d'iceluy, à cause
de la Philosophie cachee qu'ils pensent estre contenue en iceluy, par
parolles couvertes, & deguisees: les autres s'y plaisent pour y veoir des
discours amoureux. Ce qui a esté cause que Jean Gerson docteur en
Theologie, le plus renommé de son temps, a escrit un traicté à part con-
tre ledit livre: aucuns ont pensé que ce Roman estoit le songe du Ver-
ger, & l'ont ainsi intitulé, pour ce qu'ils voyoient tant demander le livre
appellé Somnium Viridarij, lequel traicte de la puissance Ecclesiasti-
que & Seculiere, & ce qui les a fait ainsi se mesprendre pour le titre, c'est
à cause que ledit Roman de la Rose se commence par ces mots.

Maintes gens vont disant qu'en songes,
Ne sont que fables & mensonges:
Mais on peut tel songe songer
Qui pourtant n'est pas mensonger.

J'ay dit cecy assez amplement & en ay peut estre traicté trop au long:
mais ce qui m'a fait arrester sur ce point, ç'a esté pour satisfaire à quel-
ques uns, qui pourroient estre en doubte des points que nous avons es-
clarciz. Faut encores noter que les vers alleguez cy dessus, sont tels que
on les voit au livre imprimé à Paris chez Galiot du Pré l'an 1531. & n'ay
voulu expressément mettre ceux qui sont dans mon vieil Roman de là
Rose, à cause que le François seroit trop difficile à entendre à plusieurs
qui pourront lire ce passage.

Pour revenir aux autres compositions dudit Jean de Meun, en voicy
le catalogue de ses traductions.

Vegece de l'art militaire.

[page 247]
Le livre des Merveilles d'Irlande.

Les Epistres de Pierre Abelard Theologien tant renommé.

Les livres de Boëce touchant la consolation de philosophie.

Le livre de Aelred, de la spirituelle amitié.

Monsieur le President Fauchet, & Papirius Masson, ensemble Iean
Bouchet
, Corrozet & autres, ont fait mention tres-ample dudit Iean
de Meun
, en leurs histoires & chroniques: & quant à moy je feray plus
ample mention de luy és vies des Poëtes François.

Voicy les oeuvres de son invention.

Le plaisant jeu du Dodechedron de Fortune, non moins recreatif
que ingenieux, imprimé à Paris l'an 1560. par Jean Longis & Robert
le Mangnier
.

Destruction de Troye la grande, imprimee à Lyon l'an 1544.

Le Codicille ou Testament dudit Jean de Meun.

Les sept articles de la foy & proverbes dorez, imprimez à Paris l'an
1503.

Remonstrances à l'Achimiste errant, imprimees à Paris chez Guil-
laume Guillard
l'an 1561.

Il florissoit à Paris soubs Philippes le Bel Roy de France l'an 1300.
ou environ.

5 notices secondaires (nom cité) [ développer ]