loader


Jacques de Lavardin

Type : personne

Identifiant BVH : bvhbibfr_00501

bvhbibfr_00501

Résultats

La Croix du Maine

1 notice principale (nom en vedette) [ réduire ]

noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 190]
JAQUES DE LAVARDIN, Gentilhomme Vandomois, sieur du Ples-
sis Oroër, & de Bourot en Touraine, issu de la noble maison de Ran-
nay en Vandomois, frere de Messire Jean de Lavardin Abbé de l'Estoil-
le, &c. tous deux tresdoctes & tressçavants personnages, & issuz de la
noble maison de Lavardin pres Montoire en Vandomois, (qui est une
autre seigneurie differente de celle de Lavardin à six lieuës du Mans, de
laquelle les seigneurs s'appellent en leur surnom de Beaumanoir, issuz
de Bretagne, comme nous dirons autre-part.) Cette maison de Lavardin
est coustumiere de produire des hommes doctes & de toute ancienne-
te. Car Hildebert Evesque du Mans, & depuis Archevesque de Tours,
il y a cinq cens ans passez, estoit de cette maison, & portoit ce surnom,
lequel a esté de son temps estimé le plus docte Poëte & Orateur, com-
me tesmoignent ses Epistres & ses poëmes Latins, lesquels nous avons
par devers nous escrits à la main, & de divers exemplaires. Et pour tes-
moigner de cecy, je repeteray les oeuvres de cetuy-cy nommé Jaques,
me reservant de parler du susdit Hildebert autre-part, ensemble de M.
Jean de Lavardin, duquel nous ferons mention en son rang.

Ledit Jaques de Lavardin a escrit bien doctement & amplement l'hi-
stoire des faits & gestes de Georges Castriot dit Scanderbeg Roy
d'Albanie, lequel mourut l'an 1467. âgé de 63. ans la plus part de ses
guerres furent contre les Turcs. Ce livre a esté imprimé à Paris chez
Chaudiere l'an 1576.

Il a escrit l'histoire des Turcs, non encores imprimee.

Traicté de l'honneste Amour, non ençores imprimé.

Il a traduit d'Italien en François la Tragicomedie de Celestine, escri-
te premierement en langue Espagnolle, imprimee l'an 1578. chez Gilles
Robinot
. Elle a esté reveuë par l'autheur en la derniere edition, car elle

[page 191]
avoit esté imprimee plus de 30. ans au paravant.

Il a peu composer de son invention plusieurs autres livres & enco-
res en traduire de diverses langues, desquels je n'ay pas cognoissance
pour le present.

Il florist ceste annee 1584.

1 notice secondaire (nom cité) [ développer ]