loader


GUILLAUME POSTEL

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_2121

lcdm-not_2121
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 483]
B. L. GUILLAUME POSTEL, natif de la paroisse de Barenton au diocese
d'Auranches en Normandie, sur les fins & limites du pays & Conté du
Maine (ce qui a esté cause que plusieurs ont pensé qu'il fust de ce pays
là.)

Il s'appelloit Dolerie, qui estoit le nom d'une seigneurie qui appar-
tenoit aux Postels ou Potels, en laquelle il nasquit environ l'an de salut
1475. Ce que je peux presumer ainsi, encores que je n'aye jamais sçeu au
vray le jour & l'an de sa naissance: car dés l'an 1513. il estoit si docte, &
tellement renommé, que lon voit les Epigrammes qui s'ensuyvent en
des autheurs Latins qui escrivoient de luy, pour la rareté de son sçavoir,
ce qui s'ensuit.

Et jura & leges, nostique Guilelme Poëtas,

Hisque viros unus, tres superare potes.

Et autre part se list cet autre distique, fait en faveur dudit Postel, le-
quel est comme s'ensuit.

Legistam si quis, si quis reperire poëtam,

Philosophúm ve cupit, te petat: omnis homo es.

Les vers susdits se voyent au livre d'un Poëte nommé Humbertus
Montis-Moretanus, intitulé Herveis, & au livre qu'il composa de la guer-
re de Ravenne en Italie l'an 1512. lesquels j'ay expressément alleguez, à

[page 484]

fin que lon sçache, combien ledit Postel avoit d'âge, quand il
mourut: car il est à croire, que en l'an 1512. ou 1513. qu'il avoit pour
le moins 25. ans, estant si docte comme le descrit le Poëte susdit Hum-
bert de Mont-Moret, & par consequent qu'il seroit mort âgé de quatre
vingt quinze ou seize ans, en l'an 1581. Ce que j'ay allegué pour conten-
ter plusieurs qui disputent souvent de son âge, & ne sçavent qu'en dire
au vray.

Je n'ay pas deliberé de discourir icy plus avant de la vie dudit Postel,
mais seulement de ses escrits & compositions en nostre langue: car de
ses Latines j'en feray mention bien ample au Traicté de sa vie,
lequel j'ay escrit si amplement qu'il contient plus de 20. chapitres
divers.

Voicy donq ce qu'il a composé en François.

L'histoire memorable des expeditions, depuis le deluge, faites par
les Gaulois ou François, depuis la France jusques en Asie, ou en Thrace,
& en l'Orientale partie de l'Europe: & des commoditez ou incommo-
ditez des divers chemins pour y parvenir & retourner: le tout reduit en
epitome pour monstrer avec quels moyes l'empire des infideles, peut
& doit estre defait & ruiné par iceux, imprimee à Paris chez Sebastien
Nivelle .

Apologie contre les detracteurs de la Gaule, & des privileges &
droicts d'icelle, avec les additions de plusieurs histoires, obmise par
la malice d'aucuns escrivains: ce livre a esté imprimé à Paris chez Ni-
velle l'an 1552. avec la susditte histoire des Gaulois.

La Republique des Turqs, imprimee à Paris.

La Carte ou description de la France ou des Gaules, imprimee avec
la Guide des chemins de France, &c.

Il a traduit en François l'interpretation du Candelabre de Moyse
ou chandelier du Tabernacle, escrit en Hebreu & en Latin par ledit
Postel.

Le livre de la divine Ordonnance, là où est comprise la raison de
la restitution de toutes choses, & par quelle maniere elle s'est faite, & se
doit accomplir.

La nouvelle doctrine, en laquelle il est monstré comment il appar-
tient à Messieurs de la faculté, de faire entendre comment le droit de la
monarchie Gauloise depend du droit divin, & quelles propositions
en tel cas dependent de leurs censures.

La restitution de toutes choses, & quelles personnes sont requi-
ses à l'accomplissement d'icelles soubs Jesus Christ: avec exposi-
tions des quatre Psalmes de David, sur le lys du divin tesmoi-
gnage.

La doctrine du siecle doré, ou de l'Evangelique regne de Jesus Roy


[page 485]
des Roys, imprimé à Paris chez Jean Ruelle l'an 1553. Ledit livre a esté
imprimé sur la fin du livre, vulgairement appellé la Mere Ieanne de Po-
stel, autrement intitulé les tres-merveilleuses victoires des fem-
mes.

Les Raisons de la monarchie, & quels moyens sont necessaires pour
y parvenir, imprimé à Paris l'an 1551. avec une apologie contenant un brief
discours de la vie dudit Postel, escrite par luy-mesme.

Recueil des propheties de tous les plus celebres peuples du monde, par
lequel il se voit comment le Roy des François, ou bien celuy qui entre
tous les Princes d'Occident est le plus renommé, doit tenir la Monar-
chie de tout le monde.

Description de la Terre Saincte, imprimée à Paris.

L'histoire & consideration de l'origine & coustumes des Tartares,
imprimée à Poitiers par les Marnefs l'an 1560.

Il a traduit de Grec en François, un dialogue de Platon intitulé Axio-
chus, lequel traicte de la mort, imprimée à Paris.

Les tresmerveilleuses victoires des femmes du nouveau Monde, &
comment elles doibvent commander à tout le monde par raison: &
mesmes à ceux qui auront la monarchie du monde vieil, imprimees
à Paris l'an 1553. chez Jean Guellart à l'enseigne du Phenix pres le colle-
ge de Reims.

La loy Salique, imprimee à Paris l'an 1552. chez Nivelle.

Les raisons ou occurrences & accidents des deux miracles les plus
grands de l'Univers, le tout escrit en vers François, de la main dudit
Postel, sur papier rouge, non encores imprimees, nous les avons
par devers nous avec plusieurs autres de sa façon, & tant en Latin
qu'en François, escrits de sa main, comme aussi il s'en voit plusieurs
en la Bibliotheque de Messire René de Voyer, Viconte de Paulmy,
Bailly de Touraine, & entre autres sa Confession de Foy, escrite
de sa main, & signee par ledit Postel. J'ay veu aussi plus de cinquante
traictez divers escrits de la main de Postel, par devers le Sieur de la Ser-
re Provençal. Je ne sçay pas qu'ils sont devenuz, & s'il les a encores par
devers luy.

Ledit Postel fut lecteur du Roy en l'Université de Paris és langues
estrangeres, soubs le regne de François premier du nom.

Il avoit cognoissance de douze langues, comme il a monstré par
son Alphabet & Grammaires escrites en icelles langues, imprimé à Pa-
ris l'an 1538.

Il fut envoyé és parties d'Orient, par le commandement du Roy
François 1. du nom, avec le sieur de la Forest Ambassadeur de sa Maje-
sté, vers le grand Seigneur, & Empereur des Turcs, & luy fut delivré
la somme de quatre mille escus pour la premiere fois, duquel voyage
il remporta plusieurs beaux livres escrits à la main.

[page 486]

Il mourut à Paris l'an 1581. le 6. jour de Septembre, âgé de pres
de cent ans, comme nous avons dit cy dessus: nous ferons plus
ample mention de sa vie autre-part, ensemble de ses escrits La-
tins.