loader


PIERRE BOISTVAV

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_1721

lcdm-not_1721
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 386]
B. L. PIERRE BOISTVAV surnommé Launay natif de Nantes en Breta-
gne, homme tresdocte & des plus eloquens Orateurs de son siecle, &
lequel avoit Une façon de praler autant douce, coulante & agreable
qu'autre, duquel j'ayeleu les escrits.

Il a escrit premierement en Latin, & depuis traduit en François un
for beau & bien docte traicté, qu'il appelle le Theatre du Monde, dis-
courant des miseres humaines, & sur la fin du livre il traicte de
l'excellence & dignité de l'homme, le Latin n'a encores esté imprimé,
mais quant au François, il l'a esté par plus de 20. fois diverses, tant à Pa-
ris qu'à Anuers, à Lyon, à Roüen, & autres lieux. Robert le Mangnier
& Jean Longis, l'ont imprimé par plusieurs fois à Paris in 8. & in 16. ou
petite marge.

Il a traduit une partie de l'histoire Ecclesiastique de Nicephore &
autres, imprimee à Paris chez Marnef &Cavelat.

Les histoires prodigieuses, extraictes de plusieurs excellents autheurs
Grecs & Latins, tant sacrez que prophanes, imprimees à Paris l'an 1561.
& encores depuis par plusieurs fois par Vincent Sertenas & autres. Les-
dittes histoires ont esté augmentees par François de Belleforest, & par
Claude de Tesserand Parisien, comme nous avons dit cy dessus.

L'histoire de Chelidonius, imprimee à Paris.

Les six premieres histoires tragiques, traduites de l'Italien de Bandel,
imprimees à Paris par diverses fois, avec les continuations ou suittes de
traduction dudit Bandel, par François de Belleforest: mais pour dire
ce qui me semble touchant ces deux Autheurs, les six premieres dudict
Boistuau sont si excellentes, & traduites si heureusement, que quand lon
sort de sa traduction pour entrer en celle dudit Belleforest, le change-
ment est estrange: car cettuy-cy avoit rendu son oeuvre bien poly &
limé, pour ne l'avoir precipité à l'impression, & Belleforest avoit fait
ses traductions à mesure que lon imprimoit son oeuvre, qui est cause
que les premieres sont plus elabourees que les dernieres. Elles ont esté
imprimees à Paris par une infinité de fois, chez Gervais Mallot, Jean de
Bordeaux, Robert le Mangnier, & autres.

Les Amants fortunez, autrement intitulé l'Heptameron de la Roy-
ne de Navarre, lequel a esté remis en son entier par Claude Gruget Pa-
risien, comme nous avons dit cy dessus. Je ne sçay au vray qui est l'au-
theur de ce livre, car il a esté imprimé à diverses fois soubs divers noms
d'autheurs.

Traicté de la paix, & de la guerre: duquel il fait mention au
troisiesme livre de son Theatre du Monde. Je n'ay point veu ledit trai-
cté imprimé.

Traicté de l'Eglise militante.

[page 387]
Traicté des pierres precieuses, dans lequel il traicte des impostures
& tromperies des lapidaires qui pensent contrefaire les pierreries &
joyaux. Ce livre n'est encores en lumiere, il en fait mention en ses hi-
stoires prodigieuses.

Traicté de l'excellence & dignité de l'homme, escrit en Latin & en
François par ledit Boistuan, lequel a esté imprimé par plusieurs fois
avec son Theatre du monde, comme nous avons dit icy dessus.

Il a davantage traduit for doctement & avec beaucoup d'heur, les
livres de la cité de Dieu, escrits par S. Augustin, lesquels ne sont encores
en lumiere: ceux qui les ont retirez par devers eux apres la mort de l'au-
teur ne les devroient pas retenir si long temps à les faire imprimer, tant
pour l'amour du defunct, que pour l'utilité & profit de tous amateurs
des lettres.

Il mourut à Paris l'an 1566. Il est enterré au cemitiere des Escoliers à
Paris, pres l'Eglise de Sainct Estienne du mont.