loader


PASCHAL ROBIN DU FAUZ

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_1662

lcdm-not_1662
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 369]
B. L. PASCHAL ROBIN DU FAUZ, gentilhomme Angevin, sieur dudit
lieu du Fauz, en Ville-Evesque à trois lieuës d'Angers, auquel lieu il
nasquit, le jour de Pasques fleuries le trentiesme jour de Mars l'an 1538.
Cetui-cy est homme for docte en Grec & en Latin, grand historien &
Poëte, & a sur tout une exacte cognoissance de l'histoire de France, &
principalement de celle de son pays d'Anjou, estant doüé d'une mer-
veilleuse promptitude d'esprit, & d'une memoire singuliere. Ce que je
dy pour l'experience que j'en ay faite, l'ayant cogneufor familierement.

Il a escrit l'histoire & chronique du pays & Duché d'Anjou, ensem-
ble un recueil des genealogies des plus illustres maisons dudit pays, &
autres voisines d'Anjou.

Ce livre n'est encores imprimé.

Il a escrit un petit discours, servant comme d'avantcoureur d'icelle
Histoire, dans lequel il traicte de l'excellence & antiquité d'Anjou,
& des Princes qui y ont commandé, & en sont sortiz, imprimé à Paris
chez Emanuel Richard l'an 1582.

Il a fait un recueil de tous les plus memorables Epitaphes, qui se
voyent és Eglises d'Angers, & autres lieux aussi, non encores imprimé.

Regrets sur le trespas de Messire Tymoleon de Cossé, Conte de Bris-
sac, imprimé à Paris l'an 1569. chez Jean Hulpeau.

La tragedie d'Arsinoé, laquelle il fist joüer & representer en public,
en la ville d'Angers l'an 1572. au college d'Anjou, elle n'est encores im-
primee.

[page 370]
Sonnets d'Estrenes, ensemble plusieurs vers Latins & François, sur
l'Anagramme & allusions aux noms de divers hommes & femmes il-
lustres: le tout imprimé à Angers chez René Piquenot l'an 1572.

Il a traduit de Latin en François, le docte livre du Domaine de M.
René Chopin Angevin, Advocat au Parlement: laquelle traduction
n'est encores en lumiere.

Je ne sçay s'il a achevé de translater tout ledit livre: mais je sçay bien
qu'il l'avoit entrepris, & l'avoit for advancé.

Il a traduit & escrit de son invention plusieurs vies de saints & sain-
tes femmes, imprimees à Paris chez Nicolas Chesneau, avec les trois
grands volumes de l'histoire des Saincts.

Elegie sur le trespas de Messire Charles de Cossé, premier Conte de
de Brissac, Mareschal de France &c. imprimee à Paris l'an 1564. chez
Thomas Richard.

Monodie sur le trespas de Messire François de Lorraine, Duc de Gui-
se, imprimee par ledit Thomas Richard l'an 1563.

Regret sur le trespas de Messire Sebastien de Luxembourg, Viconte
des Isles de Martigues, imprimé à Paris chez Jean Hulpeau & Guillau-
me Niverd l'an 1569.

Discours au Roy sur les machinations des H. en l'an 1564.

Discours à maistre Pierre Ayrault, Lieutenant criminel d'Angers,
touchant les antiquitez d'Anjou. (J'ay opinion que c'est celuy duquel
nous avons parlé cy dessus.)

Elegies sur les amours de Rosine.

Sonnets sur les amours de Marguine.

Fatraz sur les amours de Renee.

Ces trois livres d'amours ne sont encores imprimez.

Hymne au Roy Charles 9. sur sa naissance, presentee à son entree à
Angers le 6. de Novembre l'an 1565.

Hymne au Roy, sur l'anagramme de son nom.

Ces deux hymnes ne sont encores imprimees.

Il a fait plusieurs anagrammes outre les susdits, lesquels ne sont enco-
res imprimez.

Les Vendanges, & plusieurs autres poësies, imprimees à Nantes en
Bretagne l'an 1572. par Jaques Rousseau.

Plusieurs Epitaphes sur la mort de sa premiere femme, Damoiselle
Julienne Sybill, issuë de la noble maison de la Buronniere pres Chasteau-
neuf en Anjou, & de par sa mere de la maison de Bufes au Maine,
surnommez de Germaincour &c.

Ces Epitaphes ne sont encores imprimez. J'en ay la plus-part escrits
à la main par l'autheur.

Il florist au pays d'Anjou cette annee 1584.

Je feray mention de ses compositions Latines, dans ma Bibliotheque


[page 371]
Latine, des hommes François ou de nation Gauloise, lesquels ont escrit
en Latin.