loader


JEAN DE MOREL

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_1226

lcdm-not_1226
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 250]
B. L. JEAN DE MOREL gentilhomme, natif d'Ambrun en Dauphiné,
(& non pas en Provence, comme pensent aucuns) maistre d'hostel or-
dinaire de la maison du Roy, & gouverneur de Monsieur le grand
Prieur B. d'Angoulesme &c.

Cetui-cy estoit homme for docte en Grec & en Latin, & sçavoit
bien escrire en François, tant en vers comme en prose. Messieurs d'Au-
rat, Ronsard, du Bellay, & plusieurs autres excellents Poetes de nostre
temps, l'ont for celebré en leurs oeuvres, & encores se voit un recueil
de plusieurs Epitaphes Grecs, Latins & François, faits sur sa mort, par les
plus celebres hommes de nostre temps, imprimé à Paris l'an 1583. Je
n'ay point veu de ses escrits imprimez, mais lon peult assez juger de sa
suffisance, tant par l'instruction qu'il a donnee à Monseigneur le grand
Prieur (lequel il avoit en charge dés ses plus tendres ans, & auquel il a
tellement fait apprendre les bonnes lettres, & la langue Grecque & La-
tine, que lon peult bien sans se tromper, assueurer pour chose veritable,
que c'est l'un des plus doctes princes de toute la rance, voire de toute
l'Europe) que pour avoir pris alliance avecques une si sage, docte &
vertueuse Damoiselle, comme estoit sa defuncte femme Antoinette
de Loynes, duquel mariage sont issuës ces trois Damoiselles, Camille,
Lucrece & Diane de Morel, estimees des plus doctes de nostre temps,
comme nous l'avons ja declaré par cy devant, sans en faire plus ample

[page 251]
mention en cet endroit.

Il mourut à Paris le dixneufiesme jour de Novembre l'an 1581.

Je parleray de ses escrits Latins autre-part.