loader


JAQUES GREVIN

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_0935

lcdm-not_0935
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 187]
B. L. JAQUES GREVIN natif de Clermont en Beauvoisis au pays de Picar-
die docteur en Medecine à Paris, & Medecin de Madame la duchesse
de Ferrare, &c. Cestuy-cy estoit for bien versé en la poësie Françoise, &
dés ses plus tendres ans, il escrivit un juste volume de ses Amours, le-
quel livre s'intitule l'Olympe, imprimee à Paris chez Robert Estien-
ne. Il le composa en faveur de sa maistresse nommee Nicole Estienne,
femme de M. Jean Liebaut Docteur en Medecine, & fille de Charles
Estienne (duquel nous avons parlé cy dessus) ce qu'il en faisoit, c'estoit
en esperance de l'avoir en mariage.

Le Theatre dudit Grevin, ensemble la seconde partie de l'Olympe,
& de la Gelodacrie, ont esté imprimez à Paris, pour Vincent Sertenas &
Guillaume Barbé l'an 1562. Ce livre contient la tragedie de Caesar. Une
Comedie intitulee La Thresoriere, la Comedie des Esbahiz, & autres
Poësies Françoises.

Il a traduit de Grec en François les preceptes de Plutarque, de la ma-
niere de se gouverner en mariage, imprimez à Paris chez Martin l'Hon-
me l'an 1558.

Il a traduit de Grec en vers François les oeuvres de Nicandre, Mede-
cin & Poete Grec: ensemble deux livres des Venins: ausquels il est am-
plement discouru des bestes venimeuses, Theriaques, poizons, & con-
tre-poizons, imprimez à Envers par Plantin l'an 1567. & 1568.

Il a traduit l'Anatomie d'André Vesal dit Vesalius, le plus excellent
anatomiste de nostre temps, imprimee à Paris chez André Vechel
l'an 1569. ou environ.

Il a traduit de Latin en François les cinq livres de l'Imposture & tron-
perie des Diables, des enchantemens & sorceleries, escrit par Jean Vvier
Medecin du Duc de Cleves, imprimez à Paris par Jaques du Puis l'an 1567.

[page 188]
Simon Goulard de Senlis les a depuis traduits plus amples, impri-
mez à Geneue & à Lyon. C'est celuy qui a commenté la Sepmaine du
sieur du Bartas.

Poëme en vers, sur l'histoire des François & hommes vertueux de
la maison de Medici, imprimé à Paris l'an 1567. chez Robert Estienne.

Il semble par cet oeuvre, qu'il promet d'escrire l'histoire de France,
mais elle n'a point encores esté mise en lumiere, je ne sçay si elle est en-
cores par devers ledit Estienne, auquel il la bailla pour imprimer.

Il a traduit en vers François les Emblemes de Jean Sambucus & d'A-
drian le Jeune, dit Junius, imprimees par Chrestofle Plantin à Anuers
l'an 1567. & 1568.

Hymne à Monseigneur le Daulphin sur son mariage, & de madame
Marie d'Estevard Roine d'Escosse, imprimee à Paris l'an 1558. chez Mar-
tin l'homme.

Discours de l'Antimoine, avec une Apologie à M. Loys de Launay
medecin à la Rochelle, &c. imprimé à Paris chez Jaques du Puis, l'an
1567.

Il mourut l'an 1570. ou environ, estant au service de madame la Du-
chesse de Ferrare.