loader


JAQUES BOVIV

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_0905

lcdm-not_0905
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 177]
B. L. JAQUES BOVIV Angevin, natif de la ville de Chasteau-neuf en An-
jou, sur la riviere de Sarte, à cinq lieuës de la ville d'Angers, President au
Parlement de Rennes en Bretagne &c. Il nasquit le jour de Saint Ja-
ques, le 25. jour de Juillet l'an 1515.

J'ay eu ce bien de cognoistre ledit sieur President Bouiu, & n'a pas
esté sans remarquer les graces & perfections, qui estoyent en luy, sça-
voir est, une memoire qui estoit admirable: car il sçavoit dire sans livre
tout ce qu'il avoit jamais composé, soit en Grec, Latin ou François, &
pour estre meslé en tant de genres de doctrines & gentillesses, (des-
quelles il faisoit profession apres ses plus serieuses estudes) & cela luy
aquist tellement l'amitié du Roy François premier, qu'il le caressoit &
aimoit par sur tous ceux de sa robe. Voicy ce qu'il a escrit en nostre lan-
gue, dont la pluspart n'est imprimé.

Le Royal, qui est un oeuvre escrit en vers François, contenant un su-
ceinct discours, de toutes les choses memorables, qui ont esté faites
par les Rois de France, jusques au regne de Henry troisiesme.

Ce livre n'est encores imprimé.

Louanges de la vie Rustique.

Plusieurs vers à la louange de François premier, Henry second,
Charles neufiesme & Henry troisiesme.
Il a traduit de Latin en François, les six premiers livres des Decades

[page 178]
de Tite Live, non encores imprimez.

Poëme François, du ris de Democrit, & pleurs de Heraclit, non im-
primez.

Les douze Roines.

La description de la Tournelle de Paris.

L'Epiceliere au Maine, & sa description, escrite en vers Latins &
François.

Le Verger en Anjou, & sa description, escrite en vers Latins & Fran-
çois.

Il mourut à Angers l'an 1578. âgé de 63. ans. Je feray mention de ses
poëmes Latins autre-part, desquels nous avons quelque partie escrite à
la main.

Joachin du Bellay Angevin, louë for en ses oeuvres ce President Bo-
viu: nous esperons que son fils mettra peine de recouvrer tous ces es-
crits, pour les faire imprimer.