loader


ABEL FOULON

Type : notice

Source : La Croix du Maine

Identifiant BVH : lcdm-not_0001

lcdm-not_0001
noms de personnesbibliographietexte brut
originalrégularisé

[La Croix du Maine, page 1]
ABEL FOULON natif de la paroisse de Loüé au
Maine à 6. lieuës du Mans, poëte François,
Philosophe, Mathematicien, & ingenieur,
valet de chambre du Roy Henry 2. &c.

Il a escrit de son invention l'usage & description
de l'holometre, pour sçavoir mesurer toutes
choses qui sont soubs l'estenduë du ciel, tant
en largeur qu'en hauteur & profondité, im-
primé à Paris, chez Pierre Beguin l'an 1567.

Il a escrit un traicté des Machines, engins,
mouvemens, fontes metalliques & autres telles inventions: non enco-
res imprimé.

La description du mouvement perpetuel, non imprimé.

Voylà quant à ses inventions, & touchant ce qu'il a traduit voicy ce
que j'en ay peu voir.

Les huit livres d'architecture de Marc Vitruve, lesquels pour les avoir
communiquez à ses amis, les ont mis en leur nom, & les ont fait impri-
mer, sans faire mention de luy, qui en estoit le traducteur.

[page 2]
Le poëme d'Ovide in Ibin, ou contre Ibis, non imprimé.

Les Satyres de Perse traduictes par ledict Foulon en vers François,
imprimees l'an 1544. à Paris.

Il a peu composer de son invention, & traduire plusieurs autres cho-
ses, desquelles je n'ay pas cognoissance.

Il est inventeur des testons forgez au moulin du temps du Roy Hen-
ry 2. du nom Roy de France, sa devise est, Moyen, ou trop.

Il mourut à Orleans (non sans soupçon d'avoir esté empoisonné)
pour la jalousie de ses belles inventions, l'an 1563. agé de 50. ans ou
environ.